Stories Powered
By Resilience?

article

La programmation,
aussi une affaire de filles

La programmation n'est plus l'apanage des équipes des TI ou des petits génies du piratage informatique qu'on voyait dans les films à succès des années 2000.

Contributeur interne

March 31, 2022

temp

Avec le passage accéléré au numérique, la nécessité de savoir coder devient incontournable, au même titre que la connaissance d'une deuxième langue. C'est une autre façon de communiquer l'information, de s'exprimer et, si on a beaucoup d'ambition, de changer le monde. Mais qui domine le secteur des technologies? Le constat est clair : les hommes occupent 91.7% de tous les emplois de développeurs, suivis par les femmes à un peu plus de 5 % et les personnes non binaires, queers ou au genre non conforme à 1,42 %. Mais dans un domaine qui a été fondé à l'origine par une femme (dans l'Angleterre du 19e siècle, l’Angleterre du 19e siècle sans blague), comment se fait-il que les femmes soient si peu représentées?

Nous avons rencontré Kate Arthur, fondatrice de Kids Code Jeunesse , une organisation caritative dont l'objectif est de donner à chaque enfant l'accès à une éducation aux compétences numériques, et nous avons discuté du pouvoir de la programmation, de l'importance de promouvoir l'égalité et des solutions pour encourager les femmes à prendre leur place dans le monde des technologies.

temp

Mettre la résilience à l’épreuve :
Tenter de déchirer notre tissu résistant.

Kate Arthur et ses trois filles dans STIM portent notre Collant diaphane classique.

temp

Mettre la résilience à l’épreuve :
Tenter de déchirer notre tissu résistant.

temp

Kate Arthur et ses trois filles dans STIM portent notre Collant diaphane classique.

La naissance du boys club

Maîtriser le codage permet de communiquer d'une autre façon et de contrôler le récit d'une manière extrêmement créative. Bref, c'est un nouveau langage et ceux qui l'apprennent détiennent un certain pouvoir. Et dans l'univers de la tech, ce sont les hommes qui occupent la majorité des emplois, ce qui veut dire que ce sont eux qui exercent ce pouvoir. Pourtant, à l'origine, la programmation était vue comme un « travail de femmes », au même titre que les tâches de secrétariat ou même la planification d’un souper Pourquoi y a-t-il eu un tel retournement au profit des hommes?

« Il y a beaucoup de discussions et différents points de vue sur les raisons pour lesquelles les femmes n’ont pas autant de place qu’avant,

précise Arthur. L’une de ces raisons est que la programmation est associée au pouvoir. On le voit comme quelque chose de beaucoup plus puissant qu’auparavant, et ça attire les hommes. » Mais ça n’explique pas tout. Au fil des ans, les professions dans le domaine des technologies ont été glorifiées par les médias et le divertissement, pensons à des productions comme Back To The Future, ce qui leur a conféré un certain prestige suscitant l’intérêt de tous, en particulier des garçons et des hommes.

temp

Histoire de partir sur un pied d’égalité

Pendant des décennies, on a encouragé les garçons à étudier les STIM, ce qui a grandement façonné le paysage des genres que nous observons aujourd’hui dans le secteur des technologies. Parallèlement, la plupart des femmes ont investi les arts, puisque c’est la voie vers laquelle elles ont été orientées. « À l’heure actuelle, nous séparons les arts et les sciences, ce qui est à mon avis une grande erreur, et contraire à l’innovation, remarque Arthur. Les deux doivent aller de pair pour que les choses changent. Pensons aux grands innovateurs : da Vinci, Einstein, Steve Jobs; ils ont tous marié, dans un parfait équilibre, science et art. »

L’appel à l’égalité dans le monde des technologies

Lors d’un atelier Kids Code Jeunesse avec des blocs LEGO, Arthur a observé un phénomène particulièrement intéressant. La plupart des petits garçons bâtissaient une structure, puis la démolissaient, parce qu’ils cherchaient à comprendre comment se comportent les blocs. Tandis que les petites filles, lorsqu’elles jouaient avec les LEGO, elles avaient un but précis, comme construire une maison. Les garçons avaient une curiosité; les filles, un objectif.

Arthur me parle également d’une appli appelée Garbage Bag, qui a été créée par une équipe d’étudiantes qu’elle supervisait. L’idée était de géomarquer les déchets repérés dans la ville, puis de les signaler aux autorités municipales – l’appli inclut même la possibilité d’identifier la chaîne de fast-food ou l’entreprise d’où proviennent les déchets. Ce qui est génial, c’est ce que les filles ne savaient pas programmer avant de commencer ce projet. Apprendre à coder a été l’effet collatéral de la réalisation de leur objectif.

« Je crois que c’est Zuckerberg qui a dit : “move fast and break things” [fonce et casse tout] », ce qui s’apparente drôlement à la manière dont les garçons interagissent avec les blocs LEGO. Le monde des technologies a longtemps été gouverné sans l’apport de perspectives féminines ou diversifiées et, selon Arthur, nous subissons aujourd’hui les répercussions de cette mentalité. « Nous ne pouvons pas foncer et tout casser, parce que ça ruine et détruit nos valeurs et la société à tant d’égards. » Ce que ça nous dit? Il faut plus d’égalité et de diversité dans le secteur des technologies et aborder les problèmes sous différentes perspectives.

temp

Stimuler la fibre technologique et scientifique de nos filles

L’industrie de la tech a du chemin à faire avant d’atteindre l’égalité des genres; la première étape consiste à donner aux filles qui en rêve les moyens de poursuivre une carrière dans les STIM. « Les modèles féminins sont si importants, indique Arthur. Pour une jeune fille, avoir quelqu’un à admirer qui l’encourage est vraiment précieux. » Il est essentiel que les femmes qui ont du succès agissent en tant que modèles et mentores auprès de la prochaine génération, qu’elles veillent à ce que les jeunes filles, que ce soit dans les STIM ou ailleurs, sentent qu’elles ont leur place et qu’elles peuvent atteindre leurs objectifs.

« Si nous dotons les prochaines générations des outils nécessaires pour comprendre le pouvoir de l’IA et des données, comprendre les algorithmes, elles auront tout en main pour s’attaquer à des enjeux importants comme les changements climatiques et la modernisation des soins de santé, explique Arthur.

Il y a tant de domaines auxquels les technologies peuvent contribuer, mais il faut le faire de manière éthique et responsable. »

Au fond, les technologies sont neutres; elles ne sont ni bonnes ni mauvaises. C’est à nous de déterminer comment nous les utilisons, et cela dépend en partie de la façon dont nous formons et guidons les générations à venir.

Le conseil de Kate Arthur aux filles qui souhaitent frayer leur propre chemin dans le monde du codage ou de la technologie? « Rapprochez-vous des femmes qui ont choisi ce domaine avant vous. Parce qu’elles ont traversé des épreuves similaires et qu’elles seront heureuses de vous guider. » Elles seront aussi heureuses de passer le flambeau, afin que la prochaine génération puisse jeter les bases de l’avenir de la programmation, un avenir qui sera, espérons-le, plus égalitaire.

temp

Article

Women in Tech: Resilience Against All Odds

The future is female, as they say, and women are changing the game even when the odds are stacked against them.

read more →
temp

more from the lab

temp

article

Long-Lasting Tights Are No Longer A Fairytale

Once upon a time, wearing tights came with associated risks and responsibilities. Avoiding sharp objects, cute pets, and any spontaneous movements was the price we thought we had to pay to look good.

temp

article

Unbreakable Tights: Do They Really Work?

Many companies claim to have created “indestructible” or “unbreakable” tights, without much information, proof nor any kind of guarantee. What is fact, what is fiction?

temp

article

Office'ially on Holiday

The corporate halls are decked, the karaoke machine is ready and waiting, and the punch is calling your name... come take a look at our Holiday Lookbook!